La terre

L’ancrage agricole de Malteurop

Malteurop est profondément concerné par la terre, pour deux raisons : parce que ses origines et son actionnariat sont agricoles et parce qu’il est transformateur de matière première agricole.

Aujourd’hui Malteurop est implanté dans plus de 80% des zones de production d’orges de brasserie et de distillerie. Près de 10 000 agriculteurs fournissent entre 2,7 et 3 millions de tonnes d’orges brassicoles cultivées par an sur près de 900 000 hectares dans le monde.

L’orge de brasserie, une culture technique à faible impact environnemental

L’orge brassicole est parmi les céréales celle dont la culture nécessite le moins d’intrants (engrais, produits de santé végétale). Contrairement à la plupart des autres céréales, l’orge de brasserie requiert de faibles teneurs en protéine et par conséquent de faibles apports d’engrais azotés dont la fabrication est consommatrice de produits pétroliers et donc d’energie non renouvelable. L’orge est par nature une culture assez résistante aux pressions parasitaires et sa culture nécessite de faibles volumes de produits de santé végétale.

Plante à cycle court, la culture de l’orge brassicole nécessite un bon niveau de technicité de la part des agriculteurs qui doivent intervenir à bon escient, avec rapidité et précision lors de l’itinéraire cultural.

Malteurop fournit un conseil technique auprès des agriculteurs lors de la préparation puis lors de la mise en œuvre des itinéraires culturaux adaptés aux différentes conditions pédoclimatiques.

L’agriculture durable

L’équipe des agronomes de Malteurop accompagne les agriculteurs dans la mise en place d’itinéraires culturaux rigoureux afin de rationaliser et limiter au maximum l’usage des intrants.

Malteurop crée des relations de partenariat long terme avec ces producteurs d’orges de brasserie afin de sécuriser ses approvisionnements et la qualité de ses matières premières. Les agriculteurs utilisent des produits de santé végétale appartenant à une liste positive et restrictive.

La recherche et le développement de nouvelles variétés d’orges brassicoles font partie de la stratégie d’intégration verticale de Malteurop. Seul malteur directement impliqué dans la recherche et la sélection variétale, Malteurop élabore et sélectionne des variétés adaptées à l’évolution des conditions climatiques, en particulier la sécheresse, ainsi que de nouvelles variétés naturellement plus résistantes aux maladies afin de limiter encore davantage le recours aux produits de santé végétale.

Malteurop encourage également des initiatives qui visent a accroître la fertilité naturelle des sols en incitant notamment le maintien d’un couvert végétal afin de piéger les nitrates et protéger les sols contre l’érosion naturelle .

Ces démarches répondent pleinement aux exigences des clients brasseurs qui requièrent des spécifications de plus en plus précises quant à la qualité, aux variétés et aux propriétés des orges dont sont issus les malts que Malteurop leur fournit. Elles répondent aussi aux attentes des consommateurs de plus en plus attentifs à l’origine locale des produits.